Vaccination contre la COVID-19 : la campagne nationale d’intensification expliquée aux journalistes

La direction régionale de la Santé, de l’Hygiène publique et du Bien-être des Hauts-Bassins a entretenu les journalistes sur la campagne nationale d’intensification de la vaccination contre la COVID-19, prévue du 21 au 27 janvier 2022. C’était le mercredi 19 janvier 2022 à Bobo-Dioulasso.

Le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et du Bien-être organise du 21 au 27 janvier 2022 dans les 13 régions du Burkina Faso, une campagne nationale d’intensification de la vaccination contre la COVID-19. Pour réussir la campagne dans les Hauts-Bassins, la direction régionale du département a rencontré les journalistes de Bobo-Dioulasso pour les en informer afin que ceux-ci sensibilisent à leur tour les populations à adhérer à la vaccination. Selon le directeur régional en charge de la santé des Hauts-Bassins, Dr Rodrigue Diao, il sera question, au cours de cette campagne, d’aller à la rencontre des populations dans les zones d’attroupements massifs et de leur proposer les vaccins disponibles pour une immunisation contre la maladie à coronavirus. Pour M. Diao, les campagnes de vaccination intensives sont l’occasion d’atteindre au maximum la cible. « Lors de la campagne d’intensification précédente, nous avons pu atteindre, en 10 jours, l’effectif que le pays tout entier n’avait pas atteint depuis le début de la vaccination. C’est la raison pour laquelle nous pensons que nous devrons aller plus à la rencontre des populations », a-t-il estimé. A en croire Rodrigue Diao, tous les vaccins disponibles sont sûrs et fiables. « Dans notre région, nous avons enregistré entre juin 2021 et janvier 2022, un total de 319 657 vaccinés dont 4 367 agents de santé. Les vaccins sont crédibles et aucun effet indésirable majeur nous a été signifié », a-t-il laissé entendre. A suivre le directeur régional de la Santé, aucune des victimes (décès) de la COVID-19 que la région a enregistrées n’étaient vaccinées. « Nous avons enregistré 46 décès, et aucun d’entre eux n’avait fait son vaccin », a précisé Dr Diao. Le directeur régional de la Santé a alors demandé aux journalistes, leur soutien et leur accompagnement, en donnant la bonne information aux populations pour éradiquer la pandémie.

Adaman DRABO

Sosthène SOMBIE (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.