Guinée-Bissau : la Cour pénale internationale souhaite l’adhésion de Bissau

Pays fragilisé depuis 1974 par des coups d’Etat, la Guinée-Bissau est courtisée par la Cour pénale internationale (CPI).

Le président de l’institution tant décriée sur le continent africain, Piotr Hofmanski, s’est même rendu à Bissau, selon nos confrères d’africanews, pour demander au président Umaro Sissoco Embalo, de signer le statut de Rome de la Cour pénale internationale. Selon le président Hofmanski,  adhérer à la Cour pénale internationale est un signal d’engagement envers la paix, la sécurité et l’Etat de droit.

« Nous avons maintenant 123 États membres dans la Cour pénale internationale, y compris presque tous les membres de la CEDEAO, sauf le Togo et la Guinée-Bissau, tous les autres sont membres », a déclaré le conseiller en relations extérieures de la CPI, Matias Hellman.

Le président Umaro Sissoco Embalo a promis d’examiner la demande.

AK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.