L’argent, pardieu, notre dieu !

L’argent est devenu le plus urgent dans la vie de tant de gens Le plus décadent de notre espèce est un honorable indigent La précarité porte un masque en or pour bien paraître dehors Seule l’austérité mérite la part des dieux sur un plateau d’or L’argent est devenu le plus puissant dirigeant de la Terre entière De serviles serviteurs se laissent hanter par des liasses éphémères La grandeur n’a de valeur que sur un tapis de feuilles vertes craquantes La ferveur du monde s’évalue en espèces sonnantes et trébuchantes Le riche qui triche niche en première loge des cultes du temple de Dieu Le pauvre sobre de l’opprobre prie loin dans un coin, les larmes aux yeux En tenue de vérité des troubadours chantent dans le nez, la bouche pleine de blé En robe de chambre le juste se cambre pour se pendre à la potence dorée, de gré Le pouvoir est un devoir que la gloire achète avec les pourboires du déboire L’homme est un amas de matières volatiles qui se perd dans les fers de l’Histoire L’honneur est une valeur qui se préserve dans le coffre-fort du cœur, sans armure L’erreur humaine est un calcul de nul sans scrupule d’une vie en espèce et en nature Depuis que l’argent est devenu Dieu les plus pieux sont ceux qui disent mieux La foi se vend aux enchères de la surenchère à coût de millions sous nos cieux Mais rien ne sert d’aller chercher ailleurs ce que nous avons déjà dans le cœur La vérité qui nous rappelle qui nous sommes au-delà du brouhaha du chœur.

Clément ZONGO

clmentzongo@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.