L’identité de Kantigui usurpée

Kantigui a été très révulsé de tomber sur un malveillant texte faussement attribué à Kantigui. Dans cet écrit, il est ressorti que des élus consulaires de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) s’apprêteraient à conquérir le pouvoir d’Etat. Kantigui sait que conformément aux statuts de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, les Elus consulaires exercent leur mandat dans le seul but de contribuer au développement du secteur privé burkinabè.

Il est donc etonné d’apprendre que les dirigeants de la CCI-BF mobiliseraient leurs membres pour soutenir des activités ou initiatives politiques partisanes. Au demeurant, l’institution, à travers ses responsables, entend jouer son rôle sans amalgame quelconque, conformément aux statuts et au règlement intérieur qui régissent le fonctionnement de ses différentes instances.

Kantigui n’est donc en aucun cas l’auteur de cet écrit qui jette un discrédit sur la CCI-BF, ses responsables et surtout sur le quotidien d’Etat Sidwaya. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une usurpation d’identité. Kantigui est et sera la propriété exclusive des Editions Sidwaya et ne saurait être employé par un tiers pour des desseins inavoués et inavouables.


Gon-Boussougou : des « investisseurs » escroqués

La recherche du gain facile continue encore de faire son lot de victimes dans les contrées du Burkina Faso. Récemment, Kantigui a eu vent que des investisseurs à Gon-Boussougou dans la province du Zoundweogo, appâtés par le profit rapide ont été arnaqués suivant une méthode qui n’est pourtant pas nouvelle.

En effet, des esprits malins ont créé une plateforme en ligne dénommé Qoo10 à travers laquelle on pouvait souscrire et faire un intérêt de 100 voire 300% de son investissement en un temps record. Le piège avait même été bien monté pour dissiper les doutes en permettant aux premiers arrivés de récupérer leur gain sans..

 

lire lk’article dans Sidwaya numérique

Kantigui

kantigui2000@gmail.com (+226) 25 31 22 89

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.