Sculpture sur granite : Laongo accueille 16 nouveaux chefs-d’œuvre

L’œuvre du sculpteur sénégalais, Ismaela Niane rend hommage aux FDS.

Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a organisé, une cérémonie consacrant la visite et la réception officielle des œuvres réalisées lors de la 13e édition du symposium de sculpture sur granite de laongo, le jeudi 8 décembre 2022 à Ziniaré dans la région du Plateau central.

Promouvoir la culture à travers la sculpture sur granite est l’ambition affichée des premiers responsables du département en charge de la culture. Créé en 1989, ce musée à ciel ouvert compte en son sein des œuvres anthropomorphes, zoomorphes, figuratives ou abstraites. Le ministre de la Communication, de la Culture des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo et ses collaborateurs ont visité et réceptionné officiellement, le jeudi 8 décembre 2022 à Ziniaré, dans la région du Plateau central, les œuvres réalisées lors de la 13e édition du symposium de sculpture sur granite de Laongo.

Pendant douze jours, la vingtaine d’artistes venus de sept pays africains et leurs confrères du pays des Hommes intègres ont élu domicile au sein de ce musée pour façonner leurs inspirations sur le granite. Le ministre en charge de la culture, Jean Emmanuel Ouédraogo a salué la tenue de la 13e édition du symposium. « Le contexte est difficile. Mais c’est la preuve que le Burkina Faso est résilient », a-t-il affirmé. Selon le ministre, il était important de venir féliciter tous les acteurs de la 13e édition du symposium et les artistes pour leur apport à l’édification et la consolidation de ce musée.

Le ministre s’est réjoui du fait que des œuvres traitent de la situation sécuritaire difficile au Burkina Faso et rendent hommage aux forces de défense et de sécurité. Le premier responsable du département de la culture a relevé que l’un des secteurs les plus touchés par la crise sécuritaire est bien celui du tourisme. De ce fait, il a invité tous les Burkinabè à visiter les merveilles touristiques que regorge le pays. Le directeur régional en charge du tourisme du Plateau central, Golbert Ouédraogo a confié que selon un rapport “ le site de Laongo est le plus visité de notre pays faisant de celui-ci une importante source de recettes financières et un site de référence pour la promotion de la destination du Burkina Faso “.

Et le commissaire général de la 13e édition du symposium de sculpture sur granite de Laongo, Siriki Ky de dire que : « nous avons tenu ce symposium sous le signe de la résilience ». Selon lui, l’édition a enregistré 16 œuvres réalisées par 6 internationaux, 4 Burkinabè et 6 assistants. Et, parmi les œuvres de la 13e édition du symposium figure la réalisation du sculpteur sénégalais, Ismaela Niane qui signe pour la prospérité, une œuvre de belle facture pour rendre hommage aux forces de défense et de sécurité du Burkina.

Emmanuel BICABA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.