Le conseil des ministres, tenu le jeudi 25 juillet 2019 à Ouagadougou, a adopté des décrets et ordonnances et décidé du relèvement de ses fonctions le directeur de l’organisation des concours, Souleymane Zoromé.

Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a annoncé, à la sortie du conseil des ministres du jeudi 25 juillet 2019, le relèvement du directeur de l’organisation des concours, Souleymane Zoromé, de ses fonctions à l’Agence générale de recrutement de l’Etat. Cela, en lien avec des propos qu’il a tenus, le 10 juillet dernier sur une chaîne de télévision de la place. En effet, avait-il notamment dit, «les concours sont organisés sur la base des textes dépassés … il y a eu trop de problèmes l’année dernière avec la correction électronique. Si je dois réellement décrire ces conditions, tous les candidats vont se mettre à protester». Le ministre Dandjinou a également déclaré au sujet du décès des 11 personnes à l’Unité anti-drogue de la Police nationale que l’enquête administrative est achevée et qu’un certain nombre de mesures vont être diligentées. Pour lui, les mesures conservatoires sont maintenues mais la suspension de certaines personnes de leurs postes va être corrigée parce que celles-ci avaient le droit d’être absentes. «Il y avait une femme en congé de maternité, et une autre personne en congé de maladie», a-t-il justifié.
Au titre du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Dandjinou a fait cas de l’adoption d’un décret fixant les conditions d’affectation et de séjour dans les missions diplomatiques et postes consulaires du Burkina Faso à l’étranger. A la suite de l’adoption de ce décret, a-t-il ajouté, le ministre de tutelle et celui en charge des finances ont été instruits de présenter au conseil en fin septembre 2020, une stratégie pour l’organisation interne des ambassades et une nouvelle carte diplomatique. Le ministre de la Communication a aussi évoqué l’adoption d’un accord entre l’Etat et l’Association internationale pour le développement pour un don de 54 milliards F CFA et d’un prêt de 4 milliards francs CFA. Cela, a-t-il précisé, est un financement additionnel du programme filets sociaux qui court jusqu’au 31 mars 2024 au lieu du 31 août 2020, comme initialement prévu. Il a, par ailleurs, rappelé les résultats du recensement au ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales faisant état de 50 124 classes recensées au primaire et un effectif d’enseignants en classe de 68 088, soit un surplus de 18 964 travailleurs. A ce titre, un décret a été adopté afin d’encadrer les affectations. De même, M. Dandjinou a affirmé que la révision et la constitution des listes électorales biométriques pour l’année 2020 a été adoptée et l’opération est prévue du 1er janvier au 31 mars 2020.
Pour ce qui est des mouvements d’humeur dans l’administration publique, le conseil, selon le ministre Dandjinou, a décidé de la saisine solennelle du Conseil d’Etat pour se prononcer sur la nature des mouvements d’humeur, et de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de la lutte contre la corruption (ASCE/LC) pour un contrôle du fonctionnement de l’administration.

Tielmè Innocent KAMBIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.