Accès à l’eau potable dans les Hauts-Bassins : Ambroise Ouédraogo visite les chantiers des infrastructures

Le ministre en charge de l’eau, Ambroise Niouga Ouédraogo s’est dit rassuré que…

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ambroise Niouga Ouédraogo, a visité, les 12 et 13 juin 2020, les installations d’adduction d’eau potable muti-villages en construction dans la région des Hauts-Bassins.

Après avoir supervisé, le jeudi 11 juin 2020, les travaux de remise à niveau du barrage de Moussodougou, dans la région des Cascades, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ambroise Niouga Ouédraogo, était, les 12 et 13 juin 2020, dans les Hauts-Bassins. Ambroise Niouga Ouédraogo a poursuivi sa tournée à Banflagoué dans la commune rurale de Kourinion dans la province du Kénédougou.

A Banflagouè, un aménagement hydraulique multi-usage est réalisé autour du forage artésien (nldr : l’eau sort toute seule et n’a pas besoin de pompe). Le ministre a visité le château d’eau, la pompe, la borne-fontaine, le circuit d’irrigation, les magasins de stockage, les bassins piscicoles. Financé par l’UEMOA à hauteur d’un milliard 124 millions F CFA, l’infrastructure devra permettre d’augmenter le taux d’accès à l’eau potable de cinq villages à 100%, à terme. Il s’agit de Banflagouè, de Sidi, de Badara, de Guena et de M’bié. À terme, elle comportera 21 bornes-fontaines avec un réseau de 48 Km/h.

A cela s’ajoutent, le château d’eau, une borne-fontaine et des bassins piscicoles de Fon. L’Agence d’exécution des travaux eau et équipement (AGETEER) est chargée de la réalisation du projet. A entendre le directeur général de l’AGETEER, ce projet est né d’une double volonté du gouvernement et de l’UEMOA, à réaliser un aménagement hydraulique multi-usage et l’AEP pour alimenter les villages en bornes-fontaines.

L’autre volet du projet est celui agricole avec l’aménagement de 25 hectares et des bassins piscicoles pour la production de poisson. Avant d’exprimer sa satisfaction pour la qualité des travaux, le premier responsable du département de l’eau a laissé entendre que le projet « futuriste » s’inscrit dans la vision du gouvernement burkinabè en matière d’eau potable. «Les travaux ne sont pas totalement réceptionnés mais il est du devoir pour le maître d’ouvrage et l’ensemble des partenaires impliqués de l’évolution des travaux », a-t-il précisé.

La satisfaction du ministre

…ces différentes infrastructures sont à l’abri de la détérioration en cette saison pluvieuse.

Tout en exprimant sa joie, le maire de Kourinion, San Traoré, a fait comprendre que toutes ces réalisations entrent dans les objectifs du développement de sa commune. « Nous sommes persuadés que l’infrastructure sera bien entretenue et bien gérée », a rassuré
San Traoré. Le ministre Ambroise Niouga Ouédraogo s’est par la suite rendu à la station de traitement pour l’alimentation en eau potable de Nasso, à une quinzaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. En effet, cette station alimente la ville de Bobo-Dioulasso en eau potable avec une capacité moyenne de 52 000 m3/jour.

Le site abrite un projet de réalisation de cinq forages profonds à Bobo-Dioulasso. Il a pour but le renforcement de la capacité de production d’eau potable dans la ville. Avec la démographie galopante à Bobo-Dioulasso, il est nécessaire que l’ONEA projette les prévisions en eau sur des décennies, a-t-il laissé entendre. D’où la réalisation des forages à gros débits. Le ministre en charge de l’eau a clos sa tournée à Dougoumato 1 dans la commune rurale de Koumbia (nldr : Province du Tuy). Là-bas, il a visité les sites abritant les installations d’adduction d’eau potable multi-village.

Le système va desservir plus de 14 000 personnes en 2020 et plus de 20 000 personnes en 2040 à partir de 15 bornes-fontaines et 25 branchements privés. Il va desservir les populations de Dougoumato1, Dougoumato 2, Djiuè et Kongolékan. Le réseau comporte, par ailleurs, deux abreuvoirs et offre des possibilités d’extension permettant la réalisation de bornes-fontaines et de branchements privés supplémentaires. D’un coût de 310 681 728, ces réalisations s’inscrivent dans le cadre du Projet BID-UEMOA d’hydraulique et d’assainissement en milieu rural au Burkina-Faso (PHA/BID UEMOA).

A l’issue de la visite, M. Ouédraogo s’est déclaré satisfait de la qualité des travaux déjà réalisés. « Le forage et le local technique sont terminés et sont en train d’être équipés, les bornes- fontaines sont réalisées», s’est-il réjoui. Au terme de son séjour dans les Cascades et les Hauts-Bassins, Ambroise Niouga Ouédraogo a remercié les autorités régionales, déconcentrées et décentralisées pour leur investissement dans le succès de cette tournée. Il s’est dit rassuré que ces différentes infrastructures sont à l’abri de détérioration avec cette période de saison pluvieuse.

Boudayinga J-MTHIENON
boudayinga1940@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.