Attaque sur l’axe Gorgadji-Arbinda : le gouverneur du Sahel au chevet des blessés

Le gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major, Salfo Kaboré, a rendu une visite, le jeudi 19 août 2021, aux blessés de l’attaque survenue sur l’axe Gorgadji-Arbinda, admis au Centre hospitalier régional (CHR) de Dori.

Il est 8h 36 minutes, lorsque le gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Salfo Kaboré, fait son entrée au Centre hospitalier régional (CHR) de Dori, le jeudi 19 août 2021. Objectif, s’enquérir de l’état de santé des patients blessés à la jambe, à la cuisse, à la tête et au bras à la suite de l’attaque perpétrée contre un convoi mixte composé de civils, d’éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) et de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), la veille, sur l’axe Gorgadji-Arbinda. Il s’est, en outre, agi pour lui d’encourager les agents de santé et de s’assurer que la prise en charge se passe bien. Après les civilités, il s’est dirigé au service de chirurgie où sont hospitalisés quatre patients, dont trois FDS et un civil (un enfant). Le gouverneur de la région du Sahel a échangé avec les blessés en vue de savoir s’ils sont bien pris en charge. Par la suite, cap a été mis sur le service des urgences médico-chirurgicales où est admis un FDS en attente d’évacuation sur Ouagadougou. Le gouverneur Kaboré a présenté les condoléances du gouvernement aux familles endeuillées et souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Pour lui, les Burkinabè doivent prier Dieu pour que cette liste macabre de morts et de blessés s’arrête.A en croire le médecin généraliste aux urgences médico-chirurgicales du CHR de Dori, Dr Aïda Yangané, cinq patients ont été reçus dont un cas grave.

« Le cas grave est toujours aux urgences mais son état est stable, puisque son pronostic vital n’est pas engagé. Nous attendons l’hélicoptère pour son évacuation sur Ouagadougou pour une prise en charge spécialisée. Concernant les autres blessés, leur état est également stable », a expliqué Dr Yangané. En rappel, le convoi mixte avait quitté Dori aux environs de 10 heures et a été pris pour cible vers 14 heures dans le village de Boukouma en partance pour Arbinda. Selon un communiqué du gouvernement en date du 18 août 2021, l’attaque a fait 47 morts, dont 30 civils, 14 FDS et 3 VDP. En cette douloureuse circonstance, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a décrété un deuil national de 72 heures, à compter du jeudi 19 août 2021 à 00h00.

Souaibou NOMBRE

snombre29@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.