Bobo-Dioulasso : des manifestants dispersés par la police

A l’appel de certaines Organisations de la société civile (OSC) pour dénoncer la gestion de la crise sécuritaire, des manifestants ont été dispersés, ce samedi 27 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso, à coups de gaz lacrymogène par des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS).

Composés majoritairement de jeunes, des manifestants ont répondu à l’appel de certaines Organisations de la société civile (OSC), ce samedi 27 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso, pour dénoncer la gestion de la crise sécuritaire au Burkina Faso. Réunis aux environs de 8 heures à la place Tiefo Amoro, ils ont été dispersés par des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS). Déterminés à se faire entendre, les manifestants se sont réorganisés pour se retrouver au gouvernorat et à la Place de Nation où ils ont encore été mis en déroute. « Tant qu’eux (ndlr CRS) ne seront pas fatigués, nous nous sommes là pour toute la journée », a lâché un manifestant gonflé à bloc pour en découdre avec la sécurité. « Cette riposte va amener les enfants au vandalisme », a lâché un passant qui déplore la course poursuite entre les manifestants et les forces de l’ordre. Dans la ville de Bobo-Dioulasso, la plupart des commerces ont fermé par crainte de subir des pillages.

K.F.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.