Coopération Burkina – France : « Nos forces spéciales resteront ici (…) mais sous un format adapté » (Luc Hallade)

Le Premier ministre Me Apollinaire Kyelem a reçu en audience l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade  ce mardi 29 novembre 2022. Il était question pour l’ambassadeur de s’imprégner des priorités du gouvernement.

Lors de ce  tête-à-tête,  les deux personnalités sont revenues sur la question du partenariat militaire entre la France et burkina Faso. A en croire  l’ambassadeur français, la force spéciale française c’est à dire  Sabre,  environ 300 militaires français, implantée à Kamboisin restera au Burkina Faso  si, seulement les autorités le souhaitent. Selon Luc Hallade la coopération militaire d’entre les deux pays « va évoluer » de «, la manière dont les autorités burkinabè souhaitent que nous la menions ». Pour ce faire  « aujourd’hui même, le général qui commande les forces françaises du Sahel avait un entretien avec votre ministre de la Défense et votre chef d’état-major général des armées pour justement faire le point sur la coopération militaire »  a confié l’ambassadeur avant d’ajouter que  « Barkhane,  c’est fini. » Il a  également soutenu que  les forces spéciales  francaises resteront au burkina tant que les autorités burkinabè le souhaiteront, mais sous un format adapté.

L’ambassadeur de France a  par ailleurs, condamné le fait que des manifestants s’en sont pris  aux locaux de l’ambassade francaise au Burkina.

 Sidwaya. info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.