Coopération: le Luxembourg va poursuivre son soutien au Burkina Faso

Le nouvel ambassadeur du Grand-Duché du Luxembourg au Burkina Faso, Georges Ternes, a réitéré le soutien de son pays à la Transition.

Le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, a reçu en audience, le vendredi 25 novembre 2022 à Ouagadougou, le nouvel ambassadeur du Grand-Duché du Luxembourg accrédité au Burkina Faso, Georges Ternes. Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur la situation sécuritaire du pays.

Le Luxembourg va poursuivre son soutien au Burkina Faso dans la crise sécuritaire qu’il traverse actuellement. C’est ce qu’a fait savoir son nouvel ambassadeur, Georges Ternes, à l’issue d’une audience avec le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, le vendredi 25 novembre 2022, à Ouagadougou. A sa sortie d’audience, le diplomate a déclaré avoir échangé avec son hôte, sur la situation sécuritaire du pays, les progrès de la Transition, les priorités du gouvernement et sur ce que pourrait être la contribution du Grand-Duché du Luxembourg.

« Je suis désormais opérationnel au Burkina Faso en tant qu’ambassadeur du Luxembourg et j’ai tenu à rendre une visite de courtoisie au Premier ministre », a-t-il dit. Pour ce qui est de la contribution du Luxembourg, Georges Ternes a révélé que son pays a une stratégie qui consiste à prolonger un certain nombre d’appuis, dans la durée, en attendant la fin de la Transition et le retour à une vie constitutionnelle normale. Le diplomate a indiqué que pour ce qui concerne la coopération liée à l’éducation, elle sera adaptée, pour s’adresser prioritairement aux situations de l’école en temps de crise.

Par ailleurs, dans le domaine de la gestion des ressources naturelles, le Luxembourg prévoit un volet spécial pour les Personnes déplacées internes (PDI), sous forme de foyers améliorés. Cette aide vise à réduire la consommation du bois par ces populations. Les différents secteurs dans lesquels le Grand-Duché du Luxembourg concentre actuellement son Aide publique au développement (APD) au Burkina Faso, portent sur l’enseignement et la formation technique et professionnelle, la gestion durable des ressources naturelles et le changement climatique, les technologies de l’information et de la communication. Un peu plus tôt, dans la matinée, Georges Ternes a présenté ses lettres de créance au président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré.

Soumaïla BONKOUNGOU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.