Journalisme et nouveaux médias : Huit journalistes et communicateurs africains en formation en Égypte

Deux journalistes burkinabè (Sidwaya et Savane média) participent du 22 janvier au 2 février 2023 au Caire, en Égypte, à la 11ème session de formation du Centre de Formation et des Études Médiatiques destinés aux francophones.

Ils sont en compagnie de six autres communicateurs et journalistes en provenance du Burundi, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée.

Au cours d’une brève cérémonie officielle d’ouverture, le dimanche 22 janvier, le Secrétaire général du Conseil Suprême des Médias (autorité de régulation des médias en Égypte), Saleh El Salhi, journaliste à Al Akhbar (deuxième grand quotidien en Égypte), a souhaité la bienvenue en Égypte à ses confrères et de fructueux échanges dans le cadre de cette formation. Cette 11ème session est axée sur la presse électronique.

Au cours des deux semaines de formation, les stagiaires prendront part à des modules sur différentes thématiques. La conférence inaugurale, animée par le journaliste éditorialiste et professeur d’université Hicham Mourad, a porté ainsi sur le thème : Médias traditionnels face aux nouveaux médias.

Le Centre de formation des études médiatiques (CFEM) créé en 1977 sous l’appellation originelle d’Institut des Communicateurs Africains est né de la volonté de l’ancien président égyptien, Anouar Sadate visant à renforcer la coopération entre l’Égypte et les autres pays africains. A ce jour, ce sont environ 5 500 stagiaires journalistes et Communicateurs qui ont bénéficié des formations de ce Centre au rythme de 10 sessions annuels orientés diversement vers les professionnels francophones, anglophones et arabophones.

 

Fabé Mamadou OUATTARA

Depuis le Caire (Égypte)

 

 

Deux journalistes burkinabè (Sidwaya et Savane média) participent du 22 janvier au 2 février 2023 au Caire, en Égypte, à la 11ème session de formation du Centre de Formation et des Études Médiatiques destinés aux francophones.

 

Ils sont en compagnie de six autres communicateurs et journalistes en provenance du Burundi, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée.

 

Au cours d’une brève cérémonie officielle d’ouverture, le dimanche 22 janvier, le Secrétaire général du Conseil Suprême des Médias (autorité de régulation des médias en Égypte), Saleh El Salhi, journaliste à Al Akhbar (deuxième grand quotidien en Égypte), a souhaité la bienvenue en Égypte à ses confrères et de fructueux échanges dans le cadre de cette formation. Cette 11ème session est axée sur la presse électronique.

 

Au cours des deux semaines de formation, les stagiaires prendront part à des modules sur différentes thématiques. La conférence inaugurale, animée par le journaliste éditorialiste et professeur d’université Hicham Mourad, a porté ainsi sur le thème : Médias traditionnels face aux nouveaux médias.

Le Centre de formation des études médiatiques (CFEM) créé en 1977 sous l’appellation originelle d’Institut des Communicateurs Africains est né de la volonté de l’ancien président égyptien, Anouar Sadate visant à renforcer la coopération entre l’Égypte et les autres pays africains. A ce jour, ce sont environ 5 500 stagiaires journalistes et Communicateurs qui ont bénéficié des formations de ce Centre au rythme de 10 sessions annuels orientés diversement vers les professionnels francophones, anglophones et arabophones.

 

Fabé Mamadou OUATTARA

Depuis le Caire (Égypte)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.