Nouveau plan de riposte à la COVID-19 : Le comité national à la rencontre des acteurs du Sud-Ouest

Le gouverneur du Sud-Ouest, Wendinmanegdé Emmanuel Zongo, a appelé les populations a toujours observer les mesures-barrières contre la COVID-19

Le Comité national de gestion de la crise de la pandémie de COVID-19 a échangé, le mercredi 10 février 2021 à Gaoua, avec les membres du comité régional de gestion des épidémies du Sud-oOuest. La rencontre a permis de faire le bilan des actions menées dans la région et recueillir les difficultés rencontrées, en perspective à l’élaboration du nouveau plan de riposte.

La région du Sud-Ouest a enregistré depuis le 27 mars 2020, 103 cas de la maladie à coronavirus dont 4 cas encore actifs. Ces chiffres, bien que satisfaisants pour le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Wendinmanegdé Emmanuel Zongo, ne doivent pas cacher les difficultés que le comité régional de gestion des épidémies en charge de la lutte contre le coronavirus rencontre. C’est dans le but de prendre connaissance du fonctionnement de ce comité régional, que le comité national de gestion de la crise de la pandémie de COVID-19 (CNGCP COVID-19) a tenu, le mercredi 10 février 2021 à Gaoua, une rencontre d’échanges avec les acteurs régionaux.

Le gouverneur du Sud-Ouest, par ailleurs président du comité régional, a indiqué que les difficultés concernent notamment le contrôle des frontières avec le Ghana et la Côte d’Ivoire. «Sur ces frontières, ce n’est pas toujours facile pour nous de contenir les passages clandestins », a-t-il expliqué. Wendinmanegdé Emmanuel Zongo a confié que le comité régional a demandé également plus de moyens pour réaliser les activités programmées. Le secrétaire exécutif du comité national, Col-Major Naba Théodore Palé a dit sa satisfaction quant aux résultats engrangés dans le Sud-Ouest.

88 centres de traitement aménagés

Le secrétaire exécutif du comité national de gestion de la crise de la pandémie de COVID-19, Col-Major Naba Théodore Palé : «Notre mission est de tourner dans les régions pour voir comment fonctionnent les comités régionaux »

« Nous sommes à la fin de la mise en œuvre du premier plan, celui de 2020, pour lequel nous faisons le bilan pour lancer un nouveau. La tournée que nous menons vise à voir comment les comités régionaux se sont débrouillés pour qu’ensemble nous puissions prendre en compte les difficultés dans le nouveau plan », a laissé entendre Col-Major Naba Théodore Palé qui a espéré une meilleure structuration des comités régionaux avec la prise en compte des aspects sectoriels, sociaux et économiques.

Au cours de la rencontre, les attributions, le fonctionnement et les difficultés du CNGCP COVID-19 ont été présentés aux membres du comité régional. En perspective, le secrétaire exécutif a noté le renforcement de la communication sur la stratégie vaccinale, le point des dons et les défis de financement, l’élaboration d’une stratégie de dénonciation des fausses informations sur la maladie. Sur la situation de la COVID-19 au Burkina Faso, le directeur général de la santé publique, Emmanuel Seini, a fait savoir qu’à la date du 6 février 2021, 11 285 cas confirmés ont été enregistrés avec 134 décès.

A l’écouter, dès sa mise en place, le comité national a adopté la stratégie de « tester, suivre et traiter ». A cet effet, 88 centres de traitement ont été aménagés, 357 lits dédiés à la COVID-19 acquis ainsi que 7 lits de soins intensifs. Toutefois, le directeur général de la santé publique a relevé des difficultés qui entravent le bon déroulement du plan de riposte.
Il s’agit notamment des ruptures ou risques de ruptures de certains laboratoires dans les régions, l’augmentation du nombre de cas avec pour conséquence une demande trop forte pour les laboratoires, le non-respect des mesures de préventions par les populations. Tout en félicitant les populations, les acteurs de la santé et les partenaires pour les résultats enregistrés, le gouverneur a appelé à plus d’observation des mesures- barrières, car, dit-il, c’est la seule manière de lutter efficacement contre la maladie à coronavirus.

Joseph HARO

2 Commentaires

  1. Bonjour.
    Je voudrais faire la publication d’existence d’association dans votre presse puise savoir les modalités et prix du publication Mercie dans l’attente du réponse favorable….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.