28e FESPACO : 1142 films inscrits dont 84 films burkinabè

La 28e édition du FESPACO aura lieu du 25 février au 04 mars 2023 sous le thème « Cinémas d’Afrique et culture de la paix ». A quelques mois de l’événement, le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a animé, ce jeudi 1er décembre 2022 à la mairie de Ouagadougou, une conférence de presse sur les préparatifs de la biennale.

Malgré le contexte sécuritaire, les préparatifs de la prochaine édition du FESPACO vont bon train. Le délégué général de cette biennale du cinéma africain, Alex Moussa Sawadogo, a fait savoir, au cours d’une conférence de presse ce jeudi 1er décembre 2022, que 1142 films ont été inscrits dont 84 films burkinabè et 60 films identifiés. 15 fictions long métrage, 15 documentaires long métrage, 30 courts métrages fiction et documentaires, 15 films en Panorama et 10 en Perspectives sont, a-t-il déclaré, inscrits en sélections officielles.

En déplorant qu’aucun projet burkinabè, en dépit des financements prévus, ne figure parmi les huit projets sélectionnés (sur 20 projets inscrits) au Yennenga post-production. Le délégué général a aussi évoqué la nécessité de trouver de nouvelles salles de projection pour remplacer celles de l’Institut français de Ouagadougou, fermées.

Pour ce 28e FESPACO, le cinéma ira à la rencontre des populations de Ouagadougou. Plusieurs sites de projection sont, a-t-il dit, à l’étude à savoir, l’espace culturel Gambidi, l’Atelier théâtre burkinabè(ATB), le Rond-point de la patte d’oie et le terrain Omnisport de Wayalghin.

Après la présentation du visuel du FESPACO 2023, qui rend hommage à la reine haoussa Sarraouina et aux combattantes africaines, le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, représenté par son directeur de Cabinet, Galip Somé, a annoncé « officiellement et solennellement, le maintien de l’organisation de la 28e édition du FESPACO qui se tiendra du 25 février au 04 mars 2023 ».

Vu la situation du Burkina Faso, le ministre a exhorté Alex Moussa Sawadogo et ses collaborateurs à « redimensionner le format de la 28ème édition du FESPACO sans pour autant la dévoyer ». Au regard du thème de la manifestation : « Cinémas d’Afrique et Culture de la paix », il a souhaité que la culture de la paix soit au centre des créations cinématographiques.

AK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.