Assemblée législative de Transition : le Mogho Naaba « bénit » le président Bougouma

Le président de l’Assemblée législative de Transition (ALT), Ousmane Bougouma, accompagné des membres du bureau de l’institution a effectué, une visite de courtoisie au Mogho Naaba Baongo et à la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME).

L’Assemblée législative de Transition (ALT), dans le souci de réussir sa mission, entend être à l’écoute de toutes les sensibilités de la société burkinabè. Dans cette dynamique, le président de L’ALT, Ousmane Bougouma, accompagné des membres du bureau, a rendu visite, le vendredi 2 décembre 2022, à Ouagadougou, respectivement au Mogho Naaba Baongo et à la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME). Aux dires du président de l’ALT, ces visites sont d’une importance capitale dans la mesure où elles ont eu pour objectif de présenter la nouvelle Assemblée législative de Transition et de demander bénédictions et conseils pour mener à bien la mission qui lui incombe.

« Il était pour nous d’un agréable devoir de rendre cette visite de courtoisie à Sa Majesté le Mogho Naaba Baongo et à la FEME. Nous nous engageons à mettre en œuvre les conseils qui ont été prodigués pour la réussite de la transition actuelle », a-t-il laissé entendre. Selon lui, pour parfaire une cohésion sociale durable au sein du peuple, il faudrait mobiliser toutes les forces vives, à savoir la communauté coutumière, religieuse et les autres autour de la lutte commune qu’est l’édification d’une nation souveraine et prospère. Le Mogho Naaba Baongo s’est réjoui de cette visite qui témoigne de l’importance que les autorités accordent aux racines ancestrales. Le chef coutumier, à travers son porte-parole, Salif Kaboré, a insisté sur la question des problèmes fonciers. A l’entendre, la mauvaise gestion de cette question impacte la cohésion sociale. Le président de l’ALT a rassuré son hôte que pour mettre un terme à ce fléau, des concertations seront menées avec toutes les couches de la société en vue de réformes. Le président de la FEME, le pasteur Henry Yé, a réitéré, pour sa part, l’accompagnement des diffé-rentes communautés dans la réussite de la mission de l’ALT. « Nous les encourageons à instaurer une législation de vérité axée sur la transparence et l’honnêteté », a signifié M. Yé.

W. Aubin NANA

Estelle KONKOBO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.