Baccalauréat 2022 : un taux de réussite national de 40,85%

Selon la ministre Valérie Kaboré, plus de 4 000 exposants sont attendus à la 16e édition du SIAO.

L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu, le mercredi 27 juillet 2022 au palais de Kosyam, sous la présidence du chef de l’Etat, le lieutenant-colonel, Paul-Henri Sandaogo Damiba. Plusieurs décrets ont été adoptés et des communications orales entendues.

Les examens scolaires session 2022 ont été marqués par de « bons » résultats. C’est ce qui ressort de la communication orale faite par le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Lionel Bilgo, lors du Conseil des ministres, du mercredi 27 juillet 2022 à Ouagadougou.

Concernant le Certificat d’études primaires (CEP) qui s’est déroulé, du 7 au 16 juillet 2022, sur l’ensemble du territoire national, la communication donnée par le ministre fait mention d’un taux de réussite global de 63,78% contre 59,34 en 2021 soit une hausse de 0,3%. Quant au Brevet d’études du premier cycle (BEPC), il a enregistré un taux de réussite de 31,62% contre 27,84% en 2021 soit une augmentation de 13, 78%.

« Les examens de l’enseignement technique et professionnel que sont le Brevet d’études professionnelles et le Certificat d’aptitude professionnel ont connu un taux de réussite de 69,73% contre 63, 39% en 2021 soit une hausse de 6,34% », a indiqué la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme Valérie Kaboré qui a fait le point du conseil à l’issue des travaux.

Elle s’est, par ailleurs, réjouie des résultats du Baccalauréat qui affichent un taux de réussite national de 40,85% contre 37,53% pour 2021, soit une augmentation de 03,33%. De l’avis de la ministre, ces résultats sont la preuve que les élèves burkinabè sont résilients.

En plus des résultats des examens scolaires, une communication orale a été donnée par le ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et moyennes entreprises sur l’état d’avancement des préparatifs de la 16e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) et de la 10e Conférence du comité de coordination pour le développement et la promotion de l’artisanat africain (CODEPA) prévue, du 28 octobre au 6 novembre 2022, à Ouagadougou.

A ce propos, Valérie Kaboré a noté que plus de 4 000 exposants sont attendus au SIAO et 15 pays invités au CODEPA. Avant les communications orales, des projets de décrets ont été examinés et adoptés par le Conseil des ministres. Il s’agit notamment de celui portant mise à jour de la Stratégie nationale de lutte contre le terrorisme qui vise une meilleure coordination des actions et initiatives stratégiques de lutte contre le terrorisme. Son adoption permettra, foi du gouvernement, une meilleure synergie de lutte contre la menace afin d’obtenir une réponse plus efficace.

Deux ordonnances ont également été adoptées lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement. Elles portent sur l’autorisation de ratification de prêts pour le financement de deux projets. Il s’agit, a indiqué la ministre en charge de la communication, du Projet « Petite irrigation dans le grand Ouest et la région de l’Est » et de celui de « Construction des barrages et aménagement des bas-fonds et périmètres irrigués dans la province du Ganzourgou au Burkina Faso ».

D’un coût respectif de 36,20 milliards FCFA dont 16 milliards 398 millions FCFA accordés par l’Agence française de développement (AFD) et de 9,4 milliards dont 8 milliards 500 millions financés par la Banque ouest africaine de développement (BOAD), la mise en œuvre de ces projets permettra, selon le gouvernement, d’améliorer la sécurité alimentaire des populations bénéficiaires.

Nadège YAMEOGO

Bassirou SAVADOGO (Stagiaire)

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.