Conseil national de sécurité alimentaire : l’opération 10 000 tonnes de céréales de la CEDEAO passée en revue

Le ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation a organisé la troisième session ordinaire du comité technique du Conseil national de sécurité alimentaire, le mercredi 31 mars 2021, dans l’enceinte du département, sis à Ouaga 2000.

Le comité technique du Conseil national de sécurité alimentaire (CT/CNSA), étant un cadre de coordination et de gestion des crises céréalières, se réunit régulièrement pour examiner la situation alimentaire au Burkina. Le mercredi 31 mars 2021, le comité a tenu sa IIIe session ordinaire. Il a été question de présenter le rapport d’audit de l’opération 10 000 tonnes de céréales de la CEDEAO, d’examiner la Charte des interventions en matière de sécurité alimentaire, de faire le point sur la reconstitution de la Réserve régionale de sécurité alimentaire (RRSA) et de présenter l’état de la situation alimentaire nationale actualisée. En outre, elle a permis de présenter aux membres du CT, le nouveau président, Yassia Kindo, par ailleurs Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation agricole en remplacement de Dr Lamourdia Thiombiano admis à la retraite. Avant de dire définitivement au revoir, il est revenu sur les acquis engrangés sous sa direction. Il s’agit de la restauration de la sérénité et du dialogue au sein du Comité, la tenue régulière des cadres de concertation du Conseil national de sécurité alimentaire ainsi que le relèvement du niveau d’approvisionnement du Stock national de sécurité alimentaire (SNS). En plus, Dr Thiombiano a cité l’adhésion de nouveaux partenaires techniques et financiers pour abonder le Fonds d’appui à la sécurité alimentaire (FASA) ainsi que la conduite réussie des opérations de sécurité alimentaire comme acquis engrangés. Le Co-président du CT/CNSA, Dauda Sau, Représentant de la FAO, a félicité le président sorti pour le travail abattu et les acquis engrangés sous son magistère.

Des défis à relever

Le président entrant, Dauda Sau, qui a parlé au nom des partenaires techniques et financiers, a décliné les défis à relever. Il a évoqué la relecture des textes du dispositif pour renforcer sa gouvernance aux fins de le conformer au contexte institutionnel actuel, l’appui à la contribution financière effective du gouvernement au financement du FASA, l’identification des mesures concrètes en vue d’une implication plus active des différents donateurs dans l’alimentation régulière du FASA, la construction et le déroulement d’un outil fédérateur de réponses au profit des populations vulnérables. M. Sau a souhaité que le président entrant poursuive les efforts d’amélioration de la qualité du ciblage des ménages vulnérables, travaille à améliorer le mécanisme de reconstitution du stock national de sécurité alimentaire, renforce les capacités du système d’information et organise au titre de l’année 2020, l’Assemblée générale du CNSA dans de meilleurs délais.

« Nous souhaitons que l’on s’accorde pour mobiliser davantage de ressources financières pour la FASA. Je ne doute pas des compétences et qualités du président entrant avec qui nous allons mener toutes ces actions », a déclaré Dauda Sau. Dr Lamourdia Thiombiano, lui, a exhorté son successeur à tout mettre en œuvre pour finaliser la Charte du CNSA qui devra permettre d’accroître les synergies d’actions avec les partenaires au profit des bénéficiaires. A ce propos, le nouveau président du CT/CNSA, Yassia Kindo, a dit mesurer l’ampleur des défis à relever dans le cadre du dispositif de sécurité alimentaire. C’est pourquoi, il s’est engagé à consolider les acquis engrangés par son prédécesseur et à maintenir la dynamique afin que ce cadre oriente mieux les approches d’intervention en matière de sécurité alimentaire.

Gaspard BAYALA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.