Kaya : Pour une histoire de moto mise en fourrière, des militaires tabassent deux policiers  municipaux

Des militaires ont envahi les locaux de la police municipale de Kaya dans  cet après-midi de ce mardi 14 juin 2022 pour exprimer leur mécontentement. Selon des sources concordantes, ils ont tabassé et blessés deux policiers municipaux dans les locaux de  la police municipale de Kaya. La raison, des policiers municipaux auraient récupéré la moto d’un militaire.

Le haut-commissaire de la province du Sanmatenga, Auguste Kinda, selon notre source, qui était dans les locaux de la mairie de Kaya pour le lancement d’un projet a été bousculé en voulant apaiser les tensions. « Ils étaient au nombre de trois militaires dont un tenait un couteau. Ils ont poussé le haut-commissaire qui est tombé », a déploré notre source.

Les deux policiers municipaux blessés ont été, a-t-il poursuivi, évacués en urgence au Centre hospitalier régional de Kaya par des sapeurs-pompiers pour des soins d’urgence. Cet acte est le quatrième cas d’incivisme après la brouille entre des éléments du Régiment d’artillerie (RA) et la Brigade anti criminelle (BAC) de Kaya, l’affaire du militaire qui avait brisé les deux jambes d’un élève en classe de terminale d’un lycée privé de la place et la prise de bec entre deux militaires et deux sourdes-muettes ponctuée par des tirs en l’air des deux soldats.

Sidwaya.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.