Lutte contre le terrorisme : le Burkina envisage renforcer sa coopération militaire avec le Mali

Le chef d’Etat de Transition du Burkina, le capitaine Ibrahim Traoré veut mutualiser les efforts dans la lutte contre le terrorisme avec le voisin malien. Pour le président burkinabè, le Mali et le Burkina, en plus de partager les mêmes difficultés liées à l’insécurité, ont en commun plusieurs milliers de kilomètres de frontières (environ 1 200).
Et « pour mieux mener les opérations militaires et sécuriser les populations », il est plus que nécessaire de mutualiser les efforts réalisés de part et d’autre, a-t-il expliqué.
C’est donc dans cette optique que s’inscrit le déplacement de Bamako du capitaine Traoré, hier mercredi 2 octobre, son premier voyage officiel pour, a-t-il dit, une « visite d’amitié et de courtoisie envers un peuple frère. »
Au cours de ladite visite de « courtoisie », il a échangé avec son homologue malien sur le renforcement de la coopération militaire entre les deux pays.
Considérant la solidarité comme étant un facteur crucial dans la lutte contre l’insécurité, le capitaine Ibrahim Traoré a appelé les deux peuples « à se donner la main et à rester unis dans cette lutte ».

Sidwaya.Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.