Déclassement de 16 hectares de la forêt de Kua

Le Mouvement citoyen pour le développement de Bobo-Dioulasso (MCDB) a organisé une marche pacifique, le jeudi 30 mai 2019, dans des artères de la ville. Une marche pour témoigner leur soutien pour la construction de l’hôpital sur le site de Kua.

L’affaire sur le déclassement des 16 hectares de la forêt de Kua pour la construction de l’hôpital est loin d’être bouclée. En effet, le Mouvement citoyen pour le développement de Bobo-Dioulasso (MCDB), a organisé une marche pacifique, suivie d’une conférence de presse, pour exprimer leur soutien pour la cons-truction de l’hôpital de référence sur ledit site de Kua. Démarré à 8h40 minutes, le mouvement a mobilisé, enfants, femmes, hommes et vieux de la ville de Sya autour de leur cause. Partis de la Maison des jeunes, ces hommes, fétiche en mains, ont sillonné quelques avenues de la ville avant de se rendre au gouvernorat où ils ont remis leur déclaration liminaire au secrétaire de l’institution. Dans ce document, le Mouvement affirme son soutien indéfectible au gouvernement, appelle les autorités du pays pour l’accélération du processus de déclassement de la forêt de Kua et sollicite le soutien des forces vives de la ville, afin que ce joyau puisse voir le jour. Le secrétaire général représentant le gouverneur des Hauts-Bassins, Sayouba Sawadogo, a reçu la lettre des manifestants, et a féli-cité leur démarche pacifique «Au nom de monsieur le gouverneur, nous vous remercions d’être venus et d’avoir fait cette marche de façon pacifique. C’est toujours une interpellation pour ceux-là qui, pour atteindre leur fin, sont en train de détruire. Je voudrais vous rassurer que votre lettre sera remise au gouverneur. Son Excellence monsieur le président a dit quel que soit le cas, l’hôpital sera construit à Bobo-Dioulasso. Et toujours par rapport à votre démarche, le gouvernement va prendre les précautions adéquates», a-t-il dit. A l’issue de la marche, les manifestants reviennent dans leur quartier général, où ils ont tenu à éclairer les professionnels de médias sur leur position. Le conférencier, Mamadou Sanou, a demandé pardon au nom de l’association, pour les exactions qui ont été commises, lors de la précédente conférence de presse du Mouvement pour la protection de la forêt de Kua. Le Mouvement de citoyen pour le développement de Bobo-Dioulasso, se conformera aux résultats de l’étude d’impact environnemental et social, mais selon eux, jusqu’à preuve de contraire le site de Kua, restera le lieu idéal.

Ibrahim NIAONE
Moussa Traoré SON
(Stagiaires)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.