Mise en œuvre de l’Eco : Les pays de l’UEMOA marquent une pause de deux ans

Pour le taux de change, les pays ont décidé d’un mécanisme basé sur un panier de monnaies, selon le ministre en charge des finances, Lassané Kaboré.

Au cours de la session plénière de l’Assemblée nationale tenue, le 4 mai 2021, le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, a annoncé que les pays de l’UEMOA ont décidé d’observer une suspension de deux ans du pacte de convergence, qui doit aboutir à la mise en circulation de l’Eco en remplacement du F CFA.

Les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont décidé d’observer une halte dans la mise en œuvre du projet de monnaie unique ouest-africaine, l’ECO. L’information a été donnée par le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, lors du débat général de la plénière de l’Assemblée nationale du 4 mai 2021. «Nous nous sommes donné 2024 pour revenir et poursuivre le chantier à savoir la fixation des parités irrévocables, c’est à dire les équivalences entre l’ECO et les monnaies existantes dans l’espace CEDEAO », a-t-il déclaré devant les députés.

Ce report était prévisible certes, mais il a été accentué par la crise sanitaire de la COVID-19 qui a porté un sérieux coup à l’économie de l’espace. Le choix du design de l’ECO, à savoir le type de billets (1000, 5000 ou 10000) ainsi que des symboles sur les billets constitueront les étapes suivantes du processus, avant l’entrée en vigueur effective de la nouvelle monnaie. La détermination des symboles constitue une étape cruciale, car elle va faire intervenir les sociologues et les anthropologues en vue de s’accorder sur les symboles de référence commune aux 15 pays membres de la CEDEAO.

Concernant les étapes déjà franchies, le ministre a relevé que beaucoup de progrès ont été faits. En effet, les pays ont déterminé le nom, le modèle de banque centrale, en l’occurrence un gouvernement de banques centrales. «Il n’y aura donc pas une banque centrale unique mais plusieurs gouverneurs de banques, les pays de l’UEMOA seront représentés par le gouverneur de la BECEAO et les autres Etats par le gouverneur de la Banque centrale de chaque pays », a poursuivi le ministre Kaboré. Une autre évolution citée par celui-ci est le choix du mécanisme du taux de change. Les pays ont convenu d’un mécanisme basé sur un panier de monnaie, c’est-à-dire qu’ils vont déterminer l’équivalence entre l’Eco et l’euro, l’Eco et le dollar, l’Eco et le Yuan, etc.

Nadège YE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.