Drame de Melilla : Amnesty international dénonce la politique de l’Union européenne

Environ 2 000 clandestins d’origine d’africaine ont tenté, dans l’enclave espagnole de Melilla, au nord du Maroc, un passage en force. Le drame a fait 23 morts et les survivants ont été, selon des vidéos publiées sur les réseaux, battus par les forces de l’ordre marocain.

Ce traitement subi par ces migrants africains ont été condamnés dans le monde entier.

Beaucoup accusent les trafiquants d’êtres humains et les passeurs, mais pour l’organisation de défense des droits humains Amnesty international, l’Union européenne (UE) est aussi coupable en fermant ses frontières aux personnes qui ont droit à une protection internationale.

« C’est la politique de l’Union européenne qui conduit à ces drames », a affirmé le président d’Amnesty international France, Jean-Claude Samouiller à Francetvinfo. Avec en moyenne 3 000 morts chaque année,  la mer Méditerranée est la route d’immigration la plus dangereuse au monde.

AK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.