Journée de solidarité à Koupéla : plus de 660 PDI reçoivent du soutien

La 14e Journée de solidarité de l’Association jeunesse, population et développement du Burkina Faso (AJPOD-BF) s’est tenue, le samedi 23 juillet 2022, à Koupéla. 665 personnes déplacées internes et orphelins ont bénéficié de la générosité de cette association à travers la remise de vivres et de kits scolaires.

L’Association jeunesse population et développement du Burkina Faso (AJPOD-BF) a fait parler son cœur. Dix tonnes de vivres et 150 kits scolaires ont été remis respectivement aux personnes vulnérables et déplacées internes et aux orphelins et enfants démunis de la province du Kourittenga. C’est le don fait, le samedi 23 juillet 2022 à Koupéla, par AJPOD-BF à l’occasion de la 14e édition de sa Journée de solidarité. C’est un geste qui vient donner du réconfort aux déplacés internes qui sont déjà dans des situations difficiles, selon la patronne de la cérémonie, la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Valérie Kaboré.

Dix tonnes de vivres ont été offertes aux personnes vulnérables et déplacées internes.

« Aujourd’hui, poser un geste pour son prochain, c’est non seulement pour soi-même, mais aussi apporter du réconfort à ceux qui sont dans le besoin. Quand vous avez un cœur et de la famille, il est normal que vous puissiez vous associer à une telle activité pour exprimer et montrer aux organisateurs, que vous êtes de cœur avec eux », a déclaré la ministre. Pour Mme Kaboré, le gouvernement a fait de cette question, son cheval de bataille, d’où la création d’un département ministériel en charge de l’action humanitaire. C’est dans cette dynamique qu’elle a invité la population à s’inscrire dans cette dynamique de solidarité. « Cette solidarité doit être le quotidien de tous les Burkinabè. Car, si vous réservez un accueil chaleureux aux personnes déplacées, je crois que 50% de leurs problèmes seront déjà réglés », a-t-elle estimé. Selon le président de l’AJPOD-BF, Ahmed Ouangré, le but de cette initiative vise à contribuer à résoudre un tant soit peu les difficultés que vivent les personnes démunies.

« Notre intention est que chaque année, nous puissions dédier une journée pour nous pencher vers les personnes nécessiteuses. Nous n’avons pas la prétention de pouvoir résorber toutes les attentes, mais nous pensons que ce que nous pouvons faire à la hauteur de nos capacités pour pouvoir soulager cette couche est vraiment important à nos yeux », a expliqué le président Ahmed Ouangré. Une initiative vivement appréciée par les bénéficiaires. « Nous ne pouvons que dire merci aux donateurs. Nous ne savions plus à quel saint se vouer, mais ce geste nous permettra de compenser quelques soucis liés à l’alimentation », a laissé entendre la représentante des bénéficiaires, Salimata Sawadogo. A l’occasion de cette activité, l’association a inauguré un centre de santé communautaire pour la prise en charge gratuite des personnes âgées et les déplacés internes.

Amédée SILGA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.