Commune de Bobo-Dioulasso : le budget primitif 2023 en baisse

Le PDS de Bobo-Dioulasso, Adama Bidiga a exhorté les délégués à travailler à rendre à la commune l’espoir, les forces et la fraternité qui assureront son redressement et sa rénovation.

La délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a tenu, du mardi 22 au jeudi 24 novembre 2022, sa deuxième session ordinaire de l’année 2022. Cette session s’est consacrée essentiellement à l’adoption de l’avant-projet du budget primitif gestion 2023.

Les membres de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso se sont réunis, du mardi 22 au jeudi 24 novembre 2022, pour la deuxième session de l’année 2022. Selon le Président de la délégation spéciale (PDS), Adama Bidiga, cette session vise non seulement à adopter le budget primitif de la commune et les autres budgets annexes des établissements de la commune mais aussi de mettre tous les délégués au même niveau d’information. Ainsi, les délégués ont à cet effet discuté autour d’une vingtaine de points dont l’adoption de l’avant-projet du budget primitif de l’exercice 2023.

Cet avant-projet estimé à 8 164 983 545 F CFA est en baisse par rapport à 2022. Au dire du PDS, l’adoption du budget primitif se tient dans un contexte difficile et particulier où les Personnes déplacées internes (PDI) ne cessent d’affluer dans la commune de Bobo-Dioulasso. Pour lui, la pression sur le budget est de plus en plus forte, compte tenu de la situation de crise sécuritaire et alimentaire avec pour corollaire l’accroissement des besoins en santé, en éducation, en infrastructures d’accueils etc. Malgré tout, le PDS a affirmé que ce budget est « sincère » et permettra, a-t-il dit, à la délégation spéciale d’anticiper et de répondre au mieux à la situation.

En plus de la question budgétaire, les délégués ont abordé des points comme l’adoption d’un projet de délibération portant élection des quatre délégués du Conseil d’administration de la structure de gestion des équipements et des infrastructures marchandes (SGEIM) de la commune, l’adoption d’un projet de délibération portant création d’une commission d’élaboration du Plan d’actions de la délégation spéciale (PADS 2022-2023), des projets de partenariat entre la commune de Bobo-Dioulasso et certaines structures et entités. La question de l’assainissement de la commune a été aussi au cœur des échanges.

« Nous sommes déterminés à faire en sorte que Bobo-Dioulasso soit l’une des plus belles villes de la sous-région », a signifié Adama Bidiga. En marge de la session ordinaire, le comité de jumelage de Chalons-en-Champagne a remis 110 tables-bancs et 20 lampes solaires à la mairie pour soutenir l’éducation.

Boudayinga J-M THIENON

Bazamboe Roger BADO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.