Attaque de Barsalogho : « au moins 17 terroristes neutralisés » et des bases détruites dans la contre-offensive de l’armée

Une partie des armes et objets divers saisis aux mains des terroristes.

Des unités terrestres de l’armée burkinabè, dotées d’appuis aériens, ont mené des raids sur des bases terroristes dans le cadre de la contre-offensive engagée suite à l’attaque, le dimanche 10 juillet dernier, du détachement militaire de Barsalogho dans le Centre nord.

L’information est révélée par un communiqué de la direction de la communication et des relations presse de l’Etat-major général des armées (EMGA) rendu public ce mercredi.

Le communiqué précise que « au moins 17 terroristes » ont été neutralisés, des bases terroristes démantelées, « une importante quantité d’armes et de munitions » saisies, des lots de médicaments, des vivres, des engins explosifs, des moyens roulants, des moyens de communication et divers autres matériels récupérés ou détruits. Cela, sans que les unités engagées dans cette contre-offensive ne subissent de perte.

Le département de Barsalogho (45km de Kaya chef-lieu de la région du Centre nord) a subi une attaque terroriste le dimanche dernier qui a causé la mort de cinq personnes civiles et blessé 8 militaires. Les terroristes étaient revenus le lendemain avant de battre en retraite face à la riposte de l’armée.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 13-07-22

Sidwaya.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.