Lutte contre la COVID-19: Xi Jinping appelle à redoubler d’efforts

Le président chinois, Xi Jinping : « La Chine propose de créer un forum international sur la coopération en matière de vaccins ».

Le président chinois, Xi Jinping, a participé au sommet mondial sur la santé, le 21 mai 2021, à Rome en Italie, par visioconférence. Dans son discours, il a émis le vœu d’une mobilisation mondiale contre la COVID-19 qui plombe l’économie mondiale.

Le constat du président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, face à la pandémie de la COVID-19 est sans appel : il faut redoubler d’efforts pour combler les insuffisances, les lacunes et les faiblesses, et renforcer les capacités de réponse aux urgences majeures de santé publique. Lors du sommet mondial sur la santé, tenu le 21 mai dernier, à Rome en Italie, le chef de l’Etat de l’Empire du milieu a indiqué que la pandémie continue de se propager avec « des recrudescences et l’apparition des variants du virus ». Vaincre rapidement la COVID-19 et relancer la croissance, à l’entendre, doivent être la première priorité de la communauté internationale. Pour y parvenir, Xi Jinping propose cinq pistes.

Il s’agit dans un premier temps de mettre les vies des peuples au-dessus de tout, pour dire qu’aucun sacrifice ne sera de trop pour préserver la santé des populations à travers la planète. « Comme les faits l’ont démontré, pour vaincre définitivement le virus, il nous faut mettre la vie et la santé de nos peuples au centre de nos préoccupations, faire preuve d’un sens fort des responsabilités et d’un grand courage politique et prendre des mesures exceptionnelles face aux épreuves exceptionnelles. Nous devons tout faire pour qu’aucune personne infectée ni aucun patient ne soient laissés de côté, et que la vie et la dignité de chacun soient effectivement respectées », affirme le président chinois. Sur la même lancée, il préconise de minimiser les impacts sur la vie quotidienne du peuple.

« Solidarité et coopération »

La deuxième piste, selon le président chinois, passe par l’adoption de mesures basées sur la science et une approche coordonnée et systématique. Il est impératif, dans ce contexte, de mettre en avant, l’esprit, l’approche et le respect des lois scientifiques. « La lutte contre la COVID-19 est un combat sur tous les fronts qui nécessite une réponse systématique associant interventions pharmaceutiques et non-pharmaceutiques, mesures ciblées régulières et gestion des urgences, contrôle sanitaire et développement économique et social. Les membres du G20 sont appelés à adopter des politiques macroéconomiques responsables, à renforcer leur coordination et à préserver la sûreté et le bon fonctionnement des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondial », confie le président chinois. Comme 3e possibilité, il souligne la nécessité de la solidarité et de la coopération à tous les niveaux.

L’épidémie que l’humanité traverse, précise-t-il, rappelle combien les hommes sont interdépendants. « Face à la pandémie, nous devons porter la vision d’une communauté de santé pour tous et renforcer la solidarité et la coopération pour surmonter ensemble l’épreuve. Nous devons nous opposer fermement à toute tentative de politisation, d’étiquetage et de stigmatisation », prévient le chef de l’Etat chinois. Sur le quatrième plan, Xi Jinping pense qu’il faut assurer la justice et l’équité et combler le « fossé vaccinal » face à l’inégalité d’accès à la vaccination qui augmente. Aux dires du président, il faut rejeter le nationalisme vaccinal, résoudre les problèmes de production et de distribution des vaccins et en renforcer l’accessibilité dans les pays en développement. « Les grands pays de la recherche et de la production de vaccins ont à assumer leurs responsabilités de fournir plus de vaccins aux pays en développement qui en ont un besoin urgent et de soutenir leurs entreprises dans la R&D conjointe et la production sous licence en partenariat avec les pays qui en ont la capacité », rappelle-t-il.

Faciliter l’achat de vaccins

Les institutions financières multilatérales, argue-t-il, doivent soutenir par la finance inclusive les pays en développement pour faciliter leurs achats de vaccins. Dans la même dynamique, l’OMS est appelée à intensifier les efforts dans le cadre de la facilité COVAX. En dernier point, le chef de l’Etat chinois propose de combattre tant les symptômes que les causes profondes pour perfectionner le système de gouvernance. « Cette épidémie a mis à rude épreuve la gouvernance mondiale de la santé. Nous devons renforcer et valoriser le rôle de l’ONU et de l’OMS et perfectionner le système mondial de prévention et de contrôle des maladies pour améliorer la préparation et la réponse aux épidémies futures. Il nous faut poursuivre l’esprit d’amples consultations, de contribution conjointe et de bénéfice partagé, prêter une oreille attentive aux pays en développement et mieux refléter leurs revendications légitimes », déclare-t-il.

Solidaire du reste du monde face à cette épreuve, l’Empire du milieu a offert du matériel médical à plus de 150 pays et 13 organisations internationales et fourni au reste du monde plus de 280 milliards de masques, plus de 3,4 milliards de combinaisons de protection et plus de 4 milliards de kits de test. « Des partenariats entre des hôpitaux chinois et 41 hôpitaux africains ont été mis en place et le siège du CDC africain, projet d’aide chinoise, a été officiellement mis en chantier fin 2020. D’importants progrès ont été réalisés dans le projet Chine-ONU du dépôt et hub de réponse humanitaire globale en Chine », détaille le président. Sur une période de trois ans, la Chine accordera une aide supplémentaire de 3 milliards de dollars US pour soutenir les autres pays en développement dans la riposte sanitaire et la reprise économique et sociale.

Synthèse de Karim BADOLO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.